Distinguer identité sexuelle et orientation sexuelle

A l’heure où on parle de plus en plus de sexualité transgenre (ou transsexuel) et de mariage homosexuel, il est important de faire la différence entre ce qu’on appelle un “transgenre” et un “homosexuel”.

Un transgenre est celui qui vit un conflit entre son corps et son identité. C’est-à-dire qu’elle a un corps d’homme mais elle se sent profondément femme à l’intérieur ou alors qu’il a un corps de femme mais se sent profondément homme à l’intérieur. Ce conflit est profond et peut parfois provoquer des suicides quand il n’est pas dépassé et intégré. Le soutien des proches est ici essentiel. A cet égard, des associations existent pour soutenir les jeunes transgenres et leur famille dans le chemin d’acceptation. Il n’y a pas à se juger comme transgenre. Il s’agit de considérer cette réalité comme un chemin de vie où il faudra apprendre à s’affirmer dans sa différence et exister dans ce monde tel que l’on est, indépendamment des schémas sociaux et culturels. Ce qui implique de dépasser le besoin profondément ancré dans l’être humain d'”appartenance à un groupe”. “Comme transgenre, je peux être aimé comme je suis !”. Cet amour commence d’abord par soi-même …

Un homosexuel assume pleinement son corps d’homme ou de femme (son identité sexuelle) mais sa sexualité s’oriente vers une personne de même sexe. Cela signifie qu’un homme se reconnaîtra pleinement comme homme et une femme se reconnaîtra complètement comme femme. Par contre, le choix du partenaire se fera dans le même sexe. L’homosexualité est sans doute plus facile à accepter que la transsexualité car l’identité de la personne n’est pas touchée. L’homosexuel devra intégrer que son orientation sexuelle ne remet pas en question sa virilité (pour un homme) ou sa féminité (pour une femme). Il peut exister pleinement comme homme et elle peut exister pleinement comme femme. Les medias sont malheureusement très caricaturaux à ce sujet en montrant des hommes féminins ou des femmes masculines. Il y a des hommes féminins qui se reconnaissent complètement hétérosexuels. Idem pour les femmes à tempérament masculin.

Il est important de pouvoir demander de l’aide si besoin et cela concerne tout autant le/la jeune transgenre ou le/la jeune homosexuel(le) que sa famille.

Il existe encore de nombreuses subtilités dans la classification. Nous ne les aborderons pas ici.

Auteur : Xavier Denoël

Formateur, Coach, Psychothérapeute, Médiateur